© 2017 par PhanieNature

Créé avec Wix.com

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon

Gatineau, QC, Canda     I        phanie.nature@gmail.com    I     (819) 208-6196 

CATÉGORIES
Please reload

De grosses (grosses!) vagues

05.09.2018

Je participe au Festival d'eau vive de la Haute Gatineau depuis 2014. Je me suis inscrite la première fois parce que mon gars de 17 ans voulait se lancer dans ces grosses vagues. C'était complètement fou en 2014 et ce l'était encore en 2018! C'est le genre d'aventure que tu fais parce que, chaque année, plus ou moins 400 autres personnes se lancent avec toi. Je vous jure que je n'aurais jamais descendu ce tronçon de rivière en canot s'il n'y avais pas eu l'ambiance festive, la sécurité assurée par les autres participants et plusieurs personnes pour me montrer la bonne voie.

 

 Dans le rapide Lucifer. Merci au Festival pour la photo.

 

Les rapides portent des noms évocateurs: Lucifer, Agneau de Dieu, Haute Tension, Mur. Même après toutes ces années, à chaque approche, les papillons virevoltent dans mon estomac pendant que je décide quelles manoeuvrent me mèneront (peut-être) à bon port. Toutefois, dès que je commence à pagayer et que nous nous lançons dans le rapide, la crainte fait place à l'adrénaline et au plaisir intense d'être sur l'eau. C'est exaltant. De toute manière, au pire, je renverse et des collègues me récupéreront au bas du rapide, après quelques bonnes gorgées d'eau! 

 

Le Festival c'est aussi toute une communauté de pagayeurs qui se retrouvent une fois l'an pour célébrer leur sport, discuter des nouveautés et planifier de prochaines expéditions. Nous campons les uns sur les autres, nous dormons mal et nous sommes épuisés en retournant à la maison le dimanche après-midi. Le plus important est que nous avons le sentiment de faire partie d'un mouvement. Que nous avons rejoint des amis et amies pagayeurs. Que nous avons partagé de bonnes histoires et contribué à la protection d'une rivière.

 

Toute une organisation pour transporter les pagayeurs et les embarcation au point de mise à l'eau et les ramener au camping 

 

 

En effet, le Festival a été créé il y a 22 ans pour contester la construction d'un autre barrage sur la rivière Gatineau. Les pagayeurs ont manifesté en occupant le lieu pour démontrer que les rivières sont aussi un espace récréatif et des lieux qui doivent être protégés pour leur beauté. C'est grâce à l'initiative que quelques bénévoles que nous pouvons, encore aujourd'hui, admirer la force de l'eau sur ce tronçon remarquable d'eau vive. D'autres rivières méritent cette attention et d'autres groupes se battent pour les protéger. Dernièrement, une réserve de biodiversité projetée (RBP) va permettre de protéger les bassins versants des rivières Noire et Coulonge grâce, entre autres, aux action de la SNAP

 

Merci à toutes les personnes qui se battent pour la protection des nos espaces naturels. Appuyons-les à la mesure de nos capacités.

 

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Please reload