© 2017 par PhanieNature

Créé avec Wix.com

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon

Gatineau, QC, Canda     I        phanie.nature@gmail.com    I     (819) 208-6196 

CATÉGORIES
Please reload

Récit: Expédition de canot-camping sur la rivière Coulonge 1/3

10.08.2018

 

 Deuxième nuit près de la chute

 

Nous sommes 6 amis à quitter Gatineau, un petit samedi matin de juillet à 7 heures. C'est le début des vacances et nous sommes fébriles! Nous covoiturons le plus possible et nous sommes deux VUS avec trois personnes et leurs bagages dans chacun d'eux. Un camion accueille deux canots sur son toit. Nous nous dirigeons à notre point de sortie de la rivière où le navetteur doit nous rencontrer, après un peu plus de 2,5 heures de route. L'inquiétude se pointe quand 10 heures passe, mais la remorque et son conducteur arrivent peu après. Nous nous installons confortablement pour quelques heures de route vers le parc de la Vérendrye et le lac de tête de la rivière Coulonge, le lac Pomponne.

 

La route fait aussi partie de voyages en canot! Pour moi, c'est le temps de passer en mode vacances. Lentement, mais sûrement, nous perdons le réseau cellulaire et nous rangeons nos téléphones. C'est aussi l'occasion de découvrir de nouvelles régions et de constater que nous profitons bien de notre belle nature. Nous croisons effectivement plusieurs VR et des campeurs sur les berges des lacs!

 

Nous mettons finalement à l'eau vers 16h. Ça commençait à être long! Il y a toujours un petit rush quand tout le monde se presse pour descendre les canots de la remorque, sortir tous les bagages et charger les canots pour le départ. On sent comme s'il fallait être sur l'eau le plus vite possible! Faut dire que les moustiques qui nous assaillent sont une bonne motivation. Nous sommes bien une fois sur l'eau.

 

Comme la journée est bien entamée, c'est déjà le temps de choisir notre premier site de camping. Nous avons évidemment regardé la carte avant de partir, mais les scénarios changent toujours en cours de route. Nous croisons un chalet de location avec un terrain dégagé et une bonne exposition au vent. Le vent nous sauve toujours des moustiques! Comme le prochain camping officiel est un peu loin et que nous ne savons pas s'il sera occupé, nous décidons de ne pas prendre de chance et d'arrêter tôt. 

 

Nous mangeons toujours bien dans nos expéditions de canot-camping. Nous préparons tous des repas en alternance, pour tout le groupe. Nous misons sur des mets congelés et des légumes frais les 3-4 premiers jours, surtout pour un petit groupe de 6 personnes. Pour ce premier souper, les cuisiniers nous préparent de la truite en papillote sur les braises du feu pour certains et du steak pour d'autres - avec une belle salade en accompagnement. C'est délicieux! Nous planifions nos expéditions en prévoyant cuisiner sur le feu tous les jours. Nous avons un réchaud et 1 litre de carburant en cas de nécessité.

 

Deuxième souper: salade niçoise (avec filet de thon) 

 

Que ce soit les heures de route ou l'effet d'être soudainement en vacances, tout le monde se couche très tôt le premier soir! Et je me sens complètement en vacances en me levant le premier matin. C'est toujours comme ça, quand je suis en pleine nature. Il n'y a que les bruits de la nature, ceux que je préfère: les oiseaux, le vent, l'eau. Mes yeux veulent tout voir et scrutent l'eau, les berges et la forêt. L'odeur au bord de l'eau est aussi très particulière. Sur une rivière, je dirais que ça sent la roche mouillé - une odeur minéral, différente de l'odeur salée de la mer. Mes sens sont en éveil et, en même temps, mon corps et mon esprit sont calmes.

 

Dormir tôt veut souvent dire se lever tôt. Sans se presser, nous sommes tout de même sur la rivière vers 8h30. J'adore les départs. Je suis choyée en expédition de canot-camping! Nous partons pratiquement tous les matins à la découverte de nouveaux horizons. Nous constatons que le niveau de l'eau est haut malgré les chaleurs des dernières semaines quand les tronçons d'eau vive sont finalement que de l'eau avec un peu de courant. Notre premier obstacle est un seuil 4 - ce qui veut dire une cassure dans la rivière et une bonne drop avec de la roche et de grosses vagues. Nous laissons les bagages dans les canots et nous les faisons glisser sur l'eau et sur les roches.

 

Nous terminons la journée avec notre premier portage. La récompense est un de nos plus beaux sites de camping. Les tentes sont en forêt, sur un tapis d'aiguilles et de mousses et l'espace commun est sur un escarpement de roche - avec le bruit de la chute en arrière plan. La météo ne nous gâte pas particulièrement, mais comme il fait chaud, nous sommes très bien. C'est rare que je laisse mon t-shirt se faire mouiller sous la pluie! Je suis bien trop frileuse. 

 Deuxième site de camping, c'est pluvieux, mais chaud

 

Un excellent et magnifique repas, une belle soirée et une nuit réparatrice. C'est le paradis!

 

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Please reload