© 2017 par PhanieNature

Créé avec Wix.com

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon

Gatineau, QC, Canda     I        phanie.nature@gmail.com    I     (819) 208-6196 

CATÉGORIES
Please reload

Récit: La Traversée de Charlevoix (partie 2)

26.03.2018

Nous sommes sept skieurs qui effectuons la Traversée de Charlevoix. Nous venons de passer quatre jours dans des conditions de neige formidable. Il a neigé tous les jours!

 

JOUR 6 - 16 km

Il a venté et neigé toute la nuit. Un membre de l'équipe a dû pelleté le devant de la porte à 5 heures du matin pour pouvoir aller aux bécosses. À notre levé, à 6h30, il vente et il neige toujours. C'est la tempête!

 

Nous anticipions une grosse journée et nous avions planifié le départ la veille. Nous partons à 8h30 comme prévu, en pleine tempête. Et nous estimons qu'environ 40 cm de neige est tombé pendant la nuit. Les vents nous fouettent la neige au visage et notre vision est limitée. Une chance, le mercure est clément, aux environs de -5 degrés celcius. Nous nous dirigeons vers la route officielle de la Traversée, mais après une longue montée, le groupe vote pour revenir sur nos pas et prendre un chemin alternatif. Ce dernier nous évite une boucle de quelques kilomètres.

 

Ce choix s'avère moins rentable que prévu parce que cette nouvelle option ne se trouve pas sur le GPS. Nous l'utilisons en combinaison avec la carte et la lecture de la topographie, quand elle est visible. À deux reprises, nous devons rebrousser chemin. Nous poussons un soupir de soulagement quand nous rejoignons enfin le chemin de la Traversée. 

 

La vitesse est plus lente que prévu. Nous avons de la neige aux genoux et parfois jusqu'en haut des cuisses. Nous décidons donc de former des équipes de deux pour prendre les pauses-repas et les pauses-santé. Il est facile de rattraper la tête, même après 30-40 minutes de pause! De cette manière, le groupe est toujours en mouvement.

 

Tout le groupe se retrouve à la suite d'une descente toute en douceur (et même sans vitesse pour ceux qui ouvrent!). Nous nous réjouissons de la distance parcourue et nous salivons déjà à la pensée de la livraison de nourriture qui nous attends au prochain chalet!

 

À la fourche suivante, nous décidons de rester sur le chemin officiel plutôt que de prendre un chemin qui semble plus court. Nous sommes dans une vallée et nous longeons une paroi rocheuse. C'est magnifique! La neige est toutefois beaucoup plus lourde, elle adhère à nos skis et à nos bottes - la vitesse diminue encore. Nous arrivons finalement au chalet Geai

Bleu à 18h00. C'est le temps de cuisiner: poulet à l'ananas et brownies "Rocky Road". Nous mangeons comme de grands gourmands sans avoir l'impression de se coucher le ventre trop plein. Nous avons vraiment dépensé beaucoup d'énergie!

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Please reload